Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ecstasy, Ryû Murakami

24 Août 2008 , Rédigé par Marie Publié dans #Romans japonais

Oui, je sais, ici, j'ai dit faire une pause avec Ryû Murakami. Mais, depuis, j'ai déménagé (enfin, mes cartons sont partis, moi je suis encore dans mon appartement pour quelques jours) et il se trouve qu'Ecstasy a échappé aux cartons ! Si, si, c'est vrai !

Ecstasy (1993) est le troisième livre de Ryû Murakami que je lis cet été, après Kyoko et Les bébés de la consigne automatique. Il est le premier tome de la trilogie intitulée "Monologues sur le plaisir, la lassitude et la mort", les tomes suivants étant Melancholia (2000) et Thanatos (2005).



Ecstasy

Dès les premières pages de l'histoire, le style fluide de l'auteur est très agréable à lire et le personnage principal, Miyashira, n'est pas sans rappeler ceux de Haruki Murakami (quelqu'un de plus ou moins ordinaire - les héros de Murakami ne sont jamais tout à fait ordinaires ! - à qui il arrive quelque chose d'extraordinaire).

Ici, l'élément perturbateur consiste en la rencontre de Miyashita avec un SDF d'une rue de New-York, qui lui demande "Et toi, tu sais pourquoi van Gogh s'est taillé une oreille ?". Le SDF lui donne alors un numéro de téléphone en lui disant d'appeler pour recevoir de l'argent. A son retour au Japon, il téléphone et parviendra à rencontrer sa mystérieuse interlocutrice, Keiko.

Ce roman commençe de façon assez soft, mais tombe vers le tiers dans des descriptions sado-masoch!stes (pour 2/5 du roman). En achetant ce livre, j'ai davantage pris en compte le nom de l'auteur que le résumé, lu en diagonal, je ne m'attendais donc pas à ça ! J'ai toutefois continué (et j'ai eu raison), la suite du livre nous faisant voyager jusqu'à New-Tok (une deuxième fois) puis Paris.

C'est bien écrit, même si le thème ne m'intéressait pas vraiment, j'ai aimé cette lecture. J'ai d'ailleurs déjà acheté le deuxième volet de cette trilogie ! C'est addictif... j'aime cet auteur ! Il ne laisse pas indifférent.

Donc, à lire si vous aimez l'auteur (mais si vous ne le connaissez pas, je déconseille pas de commencer par celui-là !), mais à ne pas mettre entre toutes les mains !

(marie)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article